Felix Tshisekedi va inspecter l'évolution des travaux des sauts-de-moutons

Steeve Mbuyi il y a 4 mois

Lancée depuis près de 4 mois, la construction des sauts-de-mouton peine à débuter dans certains sites. Malgré l'aménagement des sites, donnant lieu à vue d'oeil à des travaux qui y sont effectués, rien ne semble avancer.

C'est décidé, semble - t- il. "Là où rien n'est fait, les tôles bleues seront démontées" et les sites seront "rouverts à la circulation", a Tweeté le porte-parole de la présidence. C'est à ce sujet que Kasongo Mwema Yamba Y'amba à fait l'annonce de la visite du chef de l'État dans certains sites.

Ces travaux sont "devenus un cauchemar pour les automobilistes Kinois (...) les régies en charge de la construction de ces infrastructures passeront à la caisse, rembourser l'argent perçu", a- t- il fait savoir. De prévenir également que "Les intouchables, vous étiez prévenus (...) Allo ! Vous qui avez indûment perçu l'argent de l'État, attendez-vous à une petite visite de courtoisie des....inspecteurs. Oui, oui. Il y en a encore en RDC. Tokomesana ".

Des moyens financiers ont été mobilisés par l'État pour ces travaux. Plus de 400 millions de dollars américains ont été prévus , mais seuls 306 millions avaient été mobilisésdont plus de 200 millions du trésor public, plus de 70 millions du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) et plus d’une vingtaine des millions du Fonds national d’entretien routier (FONER).

La construction des sauts-de-moutons est objet d'énormes embouteillages dans la capitale. De jour comme de nuit, il n'est plus aisé de circuler à ces axes précis. Ces travaux font partie du programme des 100 jours premiers jours du président Tshisekedi, au pouvoir depuis six mois.