La RDC plus que déterminée à en découdre avec Ebola et la Rougeole.

Glodis Lomba il y a 4 mois

À travers une campagne de vaccination contre la rougeole lancée jeudi 11 juillet dans l’Est du pays, le ministère de la santé avec soutien des Fonds des Nations Unies pour l’enfance et des médecins sans frontière prévoit d'intervenir pour le cas de plus de 67.000 enfants en Ituri.

Cette campagne de vaccination va se focaliser d'abord dans quatre camps de déplacés de la ville de Bunia qui ont connu un afflux massif de familles déplacées ces dernières semaines.

D'après une source sur place, l’un de ces camps se trouve à une centaine de mètres d’un centre de traitement d'Ebola et à moins de trois kilomètres des quartiers où cinq cas d’Ebola ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie, dont deux au cours des trois dernières semaines.

Des campagnes de vaccination contre la rougeole sont également prévues dans les zones de santé de Tchomia et de Nyankunde.

Selon Édouard Beigbeder, Représentant de l'Unicef en RDC, la dualité d'Ebola et de la rougeole démeure sans précédent pour des milliers de familles vivant dans des camps de déplacés surpeuplés et insalubres. La plupart des malades sont âgés de 0 mois à 10 ans.

« Le MSF s’est déployé sur terrain. 96 enfants sont déjà identifiés malades de la rougeole, le MSF construit déjà un site d'isolement à l'hôpital général pour leur prise en charge médicale. En majorité ce sont les enfants dont l'âge varie entre 0 mois et 10 ans », a dit Ignace Bingi.

Rappelons qu'à la période de fin juin, "Médecins Sans Frontières" (MSF) avait lancé la sonnette d'alarme à la mobilisation médicale humanitaire afin d'intervenir quant à la situation sur la profonde crise qui menace la province de l’Ituri notamment dans les territoires de Djugu, Irumu et Mahagi.

Cette organisation internationale s'est plaint de la faible participation bien qu'ayant mobilisé à maintes reprises des milliers de personnes affectées, et cela, à cause des conflits entre différentes communautés de cette région ; Conséquence, l’épidémie de rougeole et l’épique du paludisme n’ont toujours pas bénéficié d’une assistance.

Selon l’UNICEF, au moins 1.981 décès dûs à la rougeole ont été signalés cette année en RDC.

post

post