Ebola : Le risque de propagation dans les provinces et les pays voisins est "très élevé" (OMS)

Steeve Mbuyi il y a 4 mois

Lors de la réunion de Genève qui a eu lieu ce lundi, l'Organisation Mondiale de la Santé n'a pas caché son inquiétude quant à la nouvelle donne de l'épidémie avec notamment avec la détection d'un nouveau cas à Goma.

"Il n'y a pas de place pour la complaisance", intervenant depuis Goma. David Gressley, récemment nommé par le secrétaire général de l'ONU , coordonateur de la riposte contre Ebola pour le compte de l'Organisation, a appelé  à "améliorer considérablement la préparation et les mécanismes de surveillance afin d'anticiper dans la prévention  au lieu d'uniquement chasser le virus".

Risque de propagation très élevé. La riposte est à un tournant critique. Et l’OMS estime que le risque de propagation dans les provinces et les pays voisins est "très élevé". "Nous avons besoin du soutien politique de toutes les parties et de l’appropriation par la communauté pour que les intervenants effectuent leur travail en toute sécurité et sans interruption. C’est le seul moyen d’empêcher le virus de continuer à se propager", a insisté le chef de l'OMS, promettant de convoquer de nouveau le Comité des mesures d’urgence "le plus tôt possible" pour évaluer les derniers développements.  

"Nous sommes au bord de la crise. Ma visite dans l'est de la RDC ce mois-ci n'a fait que renforcer mon point de vue sur l'urgence de notre réponse à cette crise. C'est très très réel.", a déclaré  Rory Stewart, s'exprimant sur le rôle de la communauté internationale.

"Si nous perdons le contrôle de la maladie, il y a un risque réel que cette maladie se propage au-delà des frontières de la RDC et dans toute la région.", a-t-il fait savoir.

post

post