Nkento, une nouvelle serviette hygiénique renouvelable

Lynn Mazianda il y a 2 mois

En République Démocratique du Congo, pour se protéger pendant leurs règles, certaines jeunes filles recourent à des solutions de fortune qui sont inconfortables,inefficaces et qui favorisent les infections.

Ces problèmes compliquent la vie des femmes d’autant plus que les protections hygiénique coûtent cher. Emmanuella Zandi avec son organisation Ma voisine, s’est engagée à offrir à la jeune fille des serviettes hygiéniques réutilisable dénommées «Nkento» qui signifie femme en français. Dans une interview accordée à la rédaction Tshakunews, elle explique la particularité de ces serviettes à la différence de celles vendues régulièrement.


post

«La serviette hygiénique que je confectionne est une serviette réutilisable jusqu’à 12 mois, elle est moins coûteux, ne contient aucun produit chimique, aucun parfum, elle est dégradable et biologique. Ces serviettes sont accessibles à toutes les couches de la population de la RDC et ne coûtent que 8 dollars. Elles sont confectionnées par les filles pour aider les autres filles à croire en elle et à aimer leurs périodes menstruelles» explique Emmanuella Zandi.

2000Fc, c’est le prix de la bande hygiénique vendue dans les pharmacies et boutique de Kinshasa. Pour Emmanuella, ces serviettes constituent un grand danger pour la santé de la femme et un échec pour l’environnement en RDC.

«Ces protections hygiénique coûtent cher. La moyenne est de 2000Fc tous les mois. Ces autres serviettes sont des produits erronés, fabriqués et expédiés en RDC sans aucun contrôle,d'où la composition chimique le contenant n'est pas connu, ce qui serai un grand danger sur la santé de la femme. Mais en plus, ils mettent 10ans à se dégrader, un échec pour l'environnement en RDC. Ceux qui ont des moyens se procurent des grandes marques non falsifié et coûtent au minimum 5$. Pourtant le panier de la ménagère est en dessous de 500fc par jour. Imaginez le nombre des femmes et filles en manque de ces protections» peut-on lire son compte facebook.

«Dans certaines cultures, la jeune fille est victime de plusieurs préjugées. Certaines sont totalement écartées de leur maison pour ne pas infecter les aliments. Et prendre des douches pendant la période des règles rend la femme stérile et cela a des grosses conséquences sur leurs estimes de soi. Tout cela juste parce que l'hygiène menstruelle n'est pas prise en compte. C' est presque une mort silencieuse » conclu t-elle.

Ma voisine est une organisation à but non lucratif pour les jeunes filles lésées ou non, qui arrivent à aider les autres à relever le niveau des autres. Elle vise à sensibiliser et rendre plus autonomes les filles mais aussi les doter des moyens et outils nécessaire pour grandir et devenir celles qu’elles envisagent être.

Pour rappel, la serviette hygiénique est une protection externe principalement destinée à absorber le flux sanguin issu des menstruations, mais aussi consécutifs à une intervention chirurgicale du col de l’utérus ou encore après un accouchement.

post