Journée mondiale de l’hygiène menstruelle: une fille sur dix rate ses cours à cause de la menstruation.

Lynn Mazianda il y a 2 mois

Chaque 28 mai, le monde entier célèbre la journée internationale de l’hygiène menstruelle. Une occasion pour sensibiliser la population à rompre le silence afin de diffuser l’information qui permettra aux jeunes filles d’améliorer la gestion de l’hygiène mensuelle.

D’après Catholic Relief Services (CRS) en république démocratique du Congo, une fille sur dix s’absente régulièrement à l’école pour des raisons de la menstruation (2 sur 10 en milieu rural). Une situation que condamnent plusieurs femmes qui se sont engagées à sensibiliser la jeune fille sur l’hygiène menstruelle.

Pour Prisca Manyala coordonnatrice de l’ONG les ailes du cœur et ambassadrice pour l’hygiène menstruelle, la question de santé menstruelle ne devait pas être un obstacle à l’éducation de la jeune fille. Elle appelle ainsi les promoteurs des écoles à s’impliquer dans la prise en charge de l’enfant.

“L’éducation étant un droit, la question de santé menstruelle ne devait en aucun cas être un obstacle à l’éducation de la jeune fille d’autant plus que cela est en rapport avec le développement de celle-ci. Il est important que chaque promoteur puisse s’impliquer afin de s’assurer qu’il ait une prise en charge et un accompagnement adéquat pour la jeune fille qui voit ses règles au sein de l’école”

estime Prisca.

post

Dans le même ordre d’idée, l’Ong Afia Mama s’est engagée depuis 2015 à sensibiliser les élèves dans différentes écoles de la ville de Kinshasa sur l’hygiène mensuelle et faire le plaidoyer pour la disponibilité des serviettes hygiéniques de secours dans des écoles. Elle rappelle les autorités, à assainir l’environnement par des mécanismes adaptés afin d’accompagner les familles et les écoles pour une meilleure gestion de l’hygiène menstruelle.

La vie d’une lycéenne en sa periode de menstrue

Partant de ce constat, le lycée Molende situé dans la commune de Matete met à la disposition des éléves les infrastructures sanitaires convenables et offre les serviettes hygieniques qui vont permettre aux lycéennes de se présenter et se maintenir à l’ecole même pendant leurs regles.

post

“Je n’ai pas honte de mes règles car c’est un phénomène naturel. Si les menstruations me surprennent à l’école, je ne rentre pas à la maison. Je pars à l’intendance pour prendre la bande hygiénique et même pour trouver un médicament qui peut calmer ma douleur.” explique une élève mulâtre Christelle.

“Au debut de l’année lors de l’inscription ou de la confirmation de la place, les élèves remettent, chacune une bande hygiénique à l’ecole qu’elles utiliseront durant toute l’année. Cela pour éviter qu’une d’elles rate les cours” affirme madame Tshala enseignante de l’éducation à la vie au lycée Molende.

Le choix du 28 mai pour célébrer cette journée a été choisi en reference de la moyenne d’un cycle menstruel donc 28 jours et le mois de Mai est quant à lui le 5e mois de l’année, ce qui correspond au nombre de jours moyen de la durée des règles.