J.I de la Jeunesse: LYREC lance un message citoyen à la Nation

D'jessy Mboma il y a 4 mois

À l'occasion de la journée internationale de la jeunesse célébrée chaque 12 août, l'ONGD LYREC-RDC lance un message à la nation congolaise, plus particulièrement à la jeunesse. Déclaration lue par son coordonnateur national Maître Justus Tshikona ce mardi 12Aout.

Ci-dessous l'intégralité de la déclaration :
PLATEFORME LYREC

MESSAGE CITOYEN A LA NATION CONGOLAISE A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE

Chers Compatriotes!
Acteurs Politiques et Gouvernementaux!
Acteurs non Gouvernementaux et des Forves Vives de la Nation!
Acteurs du secteur privé et Investisseurs!
Partenaires et Amis du Développement de la Nation Congolaise!
Chers Jeunes Congolais(e)!

En ce jour historique et comémorative de la journée uninamement confiée à la jeunesse du monde par le concert des nations; Nous, Jeunes des organisations citoyennes, réunies en réseau au sein de la Plateforme League of Youth for the Renaissance of Congo/ Ligue des jeunes pour la Renaissance du Coongo (LYREC), saisissons l’opportunité pour adresser à la Nation le message citoyen dont la teneur suit:

La Communauté des Nations du monde est résolument engagée dans un processus inclusif et concerté de dévéloppement durable centré autour des dix-sept (17) Objectifs. Ces objectifs tendant à satisfaire les besoins des générations actuelles sans compromettre ni reduire les possiblités de répondre à ceux des générations futures, il ne doit faire ombre d’aucun doute que les Jeunes doivent occcuper une place de choix et jouer un role déterminant dans la dynamique de matérialisation des ODD, car dit-on, la Jeunesse c’est l’Avenir.

La Nation Congolaise est dotée d’une force démographique remarquable et la grande majorité de sa population est significativement juvénile ( à en croire les différents chiffres des divers rapports publiés sur cette question). Faute d’une politique sectorielle adéquate et de nature à rendre possible l’émergence et la satisfaction des droits des jeunes citoyen(e)s en RDC; ceux/celles-ci ne bénéficient pas des contions optimales et favorables à leur épanouissement, si bien qu’ils/elles sont jusqu’à ce jour confronté(e)s à des contraintes politiques, juridiques, économiques, sociales, culturelles et environnementales.

Nos obstant ces conditions de vie difficiles, les jeunes congolai(e)s ne cessent de faire preuve du patriotisme, de bravoure, de dynamisme, d’engagement, de prouesse,...dans les divers domaines cités ci-haut, et c’est toute la Nation qui en tire fierté aussi au niveau national qu’international. Le dernier grand succès de la jeunesse congolaise est cette victoire politique qui aura marqué l’histoire de la Démocratie Congolaise et celle des Etats Africains, notamment la tenue des élections du 30 Décembre 2018 qui ont consacré l’Alternance pacifique et civilisée du pouvoir politique au sommet de l’Etat. Une alternation qui aura connu une abnégation et un dynamisme sans précédent des organisations citoyennes des jeunes qui se sont mobilisées aux cotés des autres forces vives de la nation pour faire echec à toute tentative consistant à plonger la Nation congolaise dans le chaos et à saper l’histoire politique du Peuple Congolais et de sa grande Nation. Au lendemain de ladite alternance politique, cette catégorie ne cesse de se questionner au travers des diverses assises organisées par les Osc actives des jeunes, sur ce que sera le changement que pourra opérer la nouvelle legislature sur les conditions de vie du peuple congolais en général et sur le secteur de la jeunesse en particulier.

Plusieurs documents politiques et juridiques tant nationaux qu’internationaux sont porteurs des voeux nobles et largement bénéfiques aux jeunes congolais(e)s ( en l’occurence, la Constitution de la République Démocratique du Congo, la loi congolaise portant protection de l’enfant, ...pour le droit national, la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, le Pacte International rélatif aux droits civils et politiques, la Charte Africaine des droits de l’Homme et des peuples, la Résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la Jeunesse, l’Accord de Paris sur l’éfficacité de l’Aide publique au développement,...pour le droit internationl en vigueur en RDC). Mais leurs dispositions tardent à etre exécutées pour transformer positivement le vecu des jeunes congolai(se)s faute des mesures adéquates de mise en oeuvre et d’une Politique publique sectorielle succeptible de booster l’émergence des droits des jeunes et leurs autonomisation et épanouissement.

Engagée ces dix dernières années à militer pour l’émergence de la bonne gouvernance, de la vraie démocratie, du respect et de la promotion des droits de l’homme ainsi que pour la l’amélioration des conditions de vie des congolai(se)s par la réalisation effective des Objectifs de développement durable en RDC; le concert des Organisations des jeunes membres de la Plateforme LYREC demeure à ce jour préoccupé par la situation des jeunes telle que resumée ci-haut. LYREC saisit donc cette occasion, pour recommander aux differents acteurs et parties prennates engagés dans les efforts de développement de la Nation Congolaise, les recommandations ci-après: 

Acteurs Politiques et Gouvernementaux!
D’initier et opérer par une Politique publique integrée et participative, la Réforme du secteur national de la jeunesse. Cette réforme devrait etre entammé par la convocation des états généraux du secteur national de la jeunesse impliquant tous les acteurs ayant un interet et ou une influence sur ledit secteur, de sorte que les recommandations qui y seront formulées servent efficacement et utilement à l’élaboration d’une politique publique sectorielle , multidisciplinaire, transversale, adéquate et adaptée aux réels besoins des jeunes congolai(se)s, et dont la mise en oeuvre connaitra facilement l’adhésion de toutes les couches concernées.

Acteurs non Gouvernementaux et des Forves Vives de la Nation!
De jouer au mieux leurs rôles de surveillance, de controle, de mobilisation, de sensibilisation, d’interpellation, d’accompagnement...pour exiger aux gouvernants, la prise des mesures courageuses et reformatrices en faveur de la catégorie jeune comme cela est déjà le cas pour la participation politique et l’autonomisation de la femme dont les avancées en RDCsont à ce jour assez rémarquables.

Acteurs du secteur privé et Investisseurs!
De se fonder d’une part sur les mecanismes du Parténariat Public-Privé et d’autre part sur les idéaux de la responsabilité sociale des Entreprises pour apporter au Gouvernement Congolais l’appui nécessisté pour la réforme du secteur national de la Jeunesse, et d’appuyer tout en promouvant les initiatives citoyennes des Osc des jeunes congolais(e)s dans leurs divers domaines d’actions.

Partenaires et Amis du Développement de la Nation Congolaise!
De conditionner leurs apports octroyés au Gouvernement Congolais dans le cadre de l’Aide Publique au Développement, par la représentation des jeunes au seins des instititions de prise de décision et la prise en compte de leurs besoins dans toutes les politiques à financer. La pratique d’une telle éxigence pour la parité Homme-Femme ayant largément démontré son succès. Que ceux-ci s’engagent aussi à plaider pour l’accélration du processus de création et opérationalisation d’un Organe spécialisé des Nations Unies chargé de promouvoir les droits des jeunes au sein de toutes les Nations du monde, ”ONU-JEUNES” en l’occurence.

Chers Jeunes Congolais(e)!
La jeunesse n’est ni une fin en soi, ni une position de victime, moins encore une excuse pour demeurer dans la passivité face aux défis du développement et au combat pour l’autonomisation. Il est donc temps de nous mobiliser comme un seul corps et exiger le changement tant souhaité de nos conditions de vie, dans une demarche de proposition des réformes et de collaboration avec les institutions de notre Nation. Comme nous l’avons su le faire pour éxiger l’alternance politique dans notre pays, il ne fait ombre d’aucun doute que nous parviendront à le faire pour une Réforme radicale de ce secteur de la vie nationale qui est nôtre! Tenons nous donc les mains! Unissons nos forces! Agissons en réseau! Et batissons des synergies fortes pour notre prospérité et celle de ceux et celles à qui nous avons le devoir moral et patriotique de leguer un héritage de valeur!

Que vive la Nation Congolaise!
Que Vive la Journée Internationale de la Jeunesse!
Que Vive la Jeunesse Congolaise!

Fait à Kinshasa le 12 Aout 2019                           La Coordinnation-Pays.