ESU

Grogne des étudiants de L'ISTM ce mardi, un Transco Brûlé

Lynn Mazianda il y a 1 semaine

La tension est vive ce mardi 10 Septembre à l'Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM/Kin). Les étudiants ont manifesté dans l'avant-midi pour exiger la suspension de la grève décrétée le lundi 02 Septembre dernier.  


Le bus Transco en provenance de l'Université de Kinshasa allant à l'UPN a été brûlé par les manifestants pour exprimer leur colère. Un comportement condamné par la représentation des étudiants du Congo qui appelle les étudiants de cet Alma mater à la retenue et au calme. 

post

Les professeurs de l'ISTM en grève depuis le 02 septembre dernier, revendiquent cinq préoccupations dont la prise en charge, par le gouvernement, de la construction du campus moderne de cet établissement public.  

Pour le personnel de cet institut, le site menacé par les érosions nécessite l’assainissement et la construction des infrastructures modernes pour sa protection. Ils réclament également le non respect du protocole d’accord du 13 octobre 2017 relatif à la réduction des écarts de salaires entre les différents corps, à la mécanisation de nouvelles unités et à la régularisation des grades.

Ils revendiquent aussi le non paiement d’une tranche de manque à gagner 2017-2018 et celle de 2018-2019, l’absence des mesures contraignantes par le gouvernement de la République, pour la récupération de l’intégrité de la partie spoliée du site de l’ISTM/KIN. Une evaluation de l'évolution de la grève était prévue le lundi 09 Septembre. 

Dossier à suivre