Ass. Nat : Un groupe de journalistes dénonce l'acharnement contre Rigaud Gomba

Gaëtan Magalano il y a 1 semaine

Les journalistes spécialistes des questions politico-parlementaires dénoncent des articles rédigés par certains confrères avec des agendas obsures dans le but d'entraver l'élan organisationnel instauré à la cellule de communication de la chambre basse du parlement sous la supervision de son conseiller en communication Rigaud Gomba.

Ces chevaliers de la plume estiment que cette démarche est orchestrée par un mouvement issurrectionnel qui veut non seulement ternir l'image de Rigaud Gomba mais aussi celle de Jeanine Mabunda qui depuis son avènement à fait de l'Assemblée nationale, un temple de la démocratie.

Ils croient savoir que la tête de Rigaud Gomba vaut plus que celle de Jean Baptiste pour avoir barrer la route en ce qui concerne la paie des agents fictifs.

Pour la petite histoire, tout a commencé lorsque 47 journalistes ont été remerciés avec indemnités de sortie au même titre que le personnel politique.

Parmi eux d'autres se sont érigés contre le responsable de la cellule de communication.

Pour faire admettre leur thèse, ce groupe ont monté dans des laboratoires obscures une scène accusant Rigaud Gomba d'avoir utilisé l'argent affecté à la communication alors que ce dernier est ni financier ni l'argent payeur.

Une manière de faire propre à l'ennemi qui continue d'oeuvre dans la politique de " ôter toi de là pour que je me mette."

À la chambre basse du parlement congolais, certaines personnes, qui ont préféré, demandent à ce groupe de revenir à la raison en ce terme je cite " Il n'est pas tard de venir au bon sens"